”Cette déclaration de Pardon peut-elle servir à la réconciliation, à la paix”; Une Déclaration de WANEP-Bénin sur ”Le pardon présidentiel”

Le Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix au Bénin (WANEP-Bénin) a suivi, avec grand intérêt, ce mercredi 14 mai 2014, le discours par lequel le Président de la République, le Docteur Boni Yayi a accordé son ‘’PARDON’’ à messieurs Patrice TALON, BOCO Olivier et tous les détenus impliqués dans les dossiers d’association de malfaiteurs et de tentative d’assassinat par empoisonnement du Président de la République d’une part, et d’attentat à la sûreté de l’Etat, d’autre part.

Le Réseau WANEP-Bénin, en reconnaissant la valeur morale et symbolique de la déclaration de pardon, félicite, d’une part, le Chef de l’Etat et d’autre part, toutes les éminentes personnalités internationales, régionales et nationales qui ont participé ou contribué à l’obtention de ce résultat.

Les différentes procédures judiciaires pourraient, finalement, aboutir à la manifestation de la ‘’VERITE’’ pénale mais le pacifique peuple béninois voudra atteindre la ‘’RECONCILIATION’’ de ses fils car son développement en dépend. C’est pourquoi, pour le réseau WANEP-Bénin, cette déclaration de ‘’PARDON’’, si elle se matérialise, à d’énormes chances de raccourcir le chemin vers cette réconciliation. Pour cela, et conscient du fait que ce conflit arrange certains, le réseau WANEP-Bénin demande humblement au Chef de l’Etat, le Docteur Boni YAYI de suivre personnellement la matérialisation de cette déclaration de pardon.

‘’Faire table rase’’ c’est-à-dire, instruire le ministère public à mettre fin aux différentes procédures en cours serait le premier pas de cette matérialisation.

« Tourner la page » c’est-à-dire, aller au-delà pour instruire les différents collaborateurs au niveau de l’exécutif de même que ceux chargés de la gestion du coton, serait le deuxième pas, celui d’apprêter à la réconciliation les milliers de familles tombées brutalement dans le chômage, la faim, la stigmatisation, la discrimination, la division et l’incertitude sociales à cause de ces dossiers.

En tirant leçons de ce conflit, nous devons prendre des dispositions utiles pour éviter au peuple de revivre, dans le futur, les conséquences et affres d’intérêts négociés à leurs dépens surtout que la gestion de certaines sociétés d’Etat ne présage pas des lendemains meilleurs pour notre tranquillité.    

Tous, nous avons le devoir de « RECONCILIER LA NATION », ‘’Réconcilier les fils de la nation’’ pour consolider la paix. C’est pourquoi, le réseau WANEP-Bénin lance un appel à la contribution de tous les citoyens et du Gouvernement pour préparer le ministère public et les avocats de la partie civile, les présumés auteurs et leurs avocats à accompagner la matérialisation de la déclaration de pardon.

Pardon Ouiii ! Reconstruction des relations ouii ! La Paix oui !

Mais plus jamais ça au Bénin

Ensemble, tissons des relations pour la paix.  

Fait à Cotonou le jeudi 15 mai 2014

Pour le Réseau WANEP-Bénin

La Présidente du Conseil d’Administration,

Mme Fatoumatou BATOKO ZOSSOU

 

Leave a Comment